Parodontologie & Hygiène

Les maladies des gencives ou parodontites sont des infections qui touchent le support des dents (la gencive, le système d’attache de la gencive à la dent et l’os). Elles sont essentiellement causées par une surabondance de bactéries qui cause une inflammation des gencives. Les bactéries sont organisées en biofilm. Elles se présentent cliniquement sous la forme d’une substance blanchâtre molle qui se dépose sur les dents et aussi sous la forme de tartre qui est dur et adhérent aux dents.

La parodontite évolue par plusieurs stades et présente plusieurs degrés d’atteinte.

La forme débutante correspond à une inflammation limitée aux gencives sans atteinte de l’attache et de l’os. C’est la gingivite. Cliniquement elle se manifeste par des saignements au brossage, des gencives irritées et gonflées. La douleur est rarement présente ce qui explique l’évolution insidieuse de la maladie. Cet état est réversible. Après l’élimination de la plaque par le parodontiste et grâce à un brossage efficace de la part du patient, la gencive retrouve son état sain.

La forme plus avancée de la maladie, la parodontite, atteint l’attache de la dent et l’os. L’inflammation cause la perte de l’attache et une raréfaction de l’os autour de la dent. La gencive se décolle des dents causant l’apparition de poches parodontales.

Comment se manifestent les maladies de gencives ?

Les maladies des gencives se manifestent cliniquement par un saignement au sondage, une mobilité des dents, des dents « déchaussées » à la suite de la rétraction des gencives, des déplacements dentaires, des bourrages alimentaires entre les dents à cause des espaces plus importants, une mauvaise haleine et parfois par des abcès. La douleur n’est pas un signe révélateur, elle est ni constante, ni systématique. Une parodontite non soignée, pourrait aboutir à la perte d’une ou de plusieurs dents. Le but du traitement consiste d’abord à stopper l’évolution de cette maladie et ensuite à réparer, dans la mesure du possible, les dégâts causés.

Pour conserver des dents saines, il est essentiel d’assurer également la santé de vos gencives et de supprimer les dépôts de tartre sous-gingivaux.

 

Une inflammation non soignée peut endommager votre dentition durablement. Pour ne pas en arriver là, nous mettons en place des soins adaptés destinés à enrayer le processus et à préserver durablement la santé de vos dents.

 

Les principaux symptômes et signes d’alerte: la maladie parodontale est associée à une inflammation importante et est donc marquée par une gencive rouge, gonflée, et des saignements au brossage. Les principaux symptômes sont également le déchaussement dentaire, la mobilité, le déplacement ou l’apparition d’un écart entre les dents. Un mauvais goût ou une mauvaise haleine peuvent également persister.

Les maladies parodontales ou parodontites sont des infections bactériennes qui se manifestent par des saignements gingivaux, des rétractions de la gencive et une perte osseuse autour de la dent pouvant être à l’origine de mobilités dentaires.

 

La plaque dentaire et le tartre sont les facteurs déclenchants de la maladie parodontale puisqu’ils servent de support aux bactéries à l’origine de ce phénomène..

 

Qu’est ce qui aggrave les maladies des gencives ?

Les facteurs de risque de maladie parodontale sont divers et variés. Des conditions médicales (diabète, Parkinson, maladies immunitaires, …), des troubles hormonaux (grossesse, pilule contraceptive,…), le tabac, le stress… aggravent tous les maladies des gencives.

Comment traite-t-on les maladies de gencives ?

Le traitement consiste à réduire le nombre de bactéries en bouche par une élimination efficace de la plaque et du tartre. Ceci est fait, d’une part, par le parodontiste lors des séances d’assainissement parodontal et de surfaçage radiculaire et d’autre part, par le patient par un brossage régulier et efficace.

Déroulement du traitement :

Pour déterminer les soins adaptés à chaque situation, le traitement commence par une consultation pendant laquelle on détermine l’état d’avancée de la maladie des gencives. Les examens qui nous permettent de poser un diagnostic sont cliniques et radiologiques.

Un relevé détaillé de la profondeur des poches autour de toutes les dents à l’aide d’une sonde millimétrique et une série de radiographies par groupe de dents (bilan rétroalvéolaire Long Cône) nous donnent une idée précise sur le degré d’avancée de la maladie.

En fonction des éléments recueillis, le parodontiste établit un plan de traitement qui consiste, selon les cas, en une ou plusieurs séances d’élimination de plaque et de tartre. Des conseils techniques (techniques de brossage, brossettes interdentaires, fil dentaire etc…) et pratiques (type de brosse à dents, électrique ou manuelle etc…) pour rendre votre brossage plus efficace vous sont prodigués par le parodontiste.

Une fois que cette première partie du traitement terminée et en fonction des facteurs de risque, un rythme de nettoyage de maintenance sera établi pour préserver le résultat et pour s’assurer que vous gardiez vos gencives saines à long terme.

Dans les cas où les atteintes sont plus sévères, des prélèvements bactériens sont effectués et analysés pour adapter un éventuel traitement antibiotique. Un test de prédisposition génétique aux maladies des gencives est pratiqué dans certains cas aussi pour orienter le traitement et la prévention.

Une fois la situation stabilisée et la maladie arrêtée, il devient possible de procéder aux réparations de certaines lésions causées par la maladie au niveau osseux. C’est la régénération parodontale qui fait appel à un des produits et des techniques particulières.